Décompte à Saigon

IMG_2650

Arrivée à Saigon vers 14h, le 31 décembre. Il ne reste que quelques heures pour choisir où on va pour la soirée, dans une ville où on ne connait ni resto, ni bar, ni personne. L’aimant touristique nous attire à Pham Ngu Lao, le repaire des backpackers, une rue cousine de la célébrissime Khao San Road de Bangkok. Terrasses en bord de rues, stands de banh mis (les fameux sandwichs vietnamiens servis sur pain baguette), de banh xeo (un coup de foudre, des crêpes croustillantes faites à base de farine de riz et d’eau de coco, farcies de crevettes, de pousses de soja, de porc, et roulées dans des herbes et des feuilles), de fruits, de jus, de bières, de t-shirts, de massages, de coiffure, de cirage de souliers, de gonflage de pneus, de journaux, de livres et de lunettes. Tout ça en version ambulante. Tu te poses tranquillement, et le choix vient à toi comme un perpétuel menu déroulant.

Lire la suite

Escale à BKK

– Marcoooo!

Je me faufile avec empressement à travers la foule de douchebags de Khao San Road, toute énervée, toute émue, comme une petite fille qui descend les escaliers le matin de Noël. Je passe entre les étals de brochettes de viande fumante, les vitrines improvisées de t-shirts niaiseux, les terrasses pleines de fausses boules, les taxis, les backpackers et puis hop! Je suis prête pour les grandes retrouvailles.

Lire la suite

Passe de Quebs

Cré moé, cré moé pas, quequ’part en Alaska, y’a un phoque qui s’ennuie en maudit…

Chassez le naturel et il revient au galop dit-on. À peine quelques heures après notre sortie de l’ashram, on se retrouvait sur le bord d’un feu de camp, à chanter du folklore du Bas-du-fleuve en parlant de Pauline Marois et de météomédia avec un rhum & coke à la main. On s’est comme fait convaincre qu’un beach camp avec un groupe de Québécois en voyage organisé était vraiment à ne pas manquer (beach camp étant l’élément qui nous a convaincus)… Quand ils ont sorti la guitare et qu’on s’est senti rentrer chez nous en quatrième vitesse, on a déchanté. Quarante ans en moyenne, tirant dangereusement vers la gang de matantes… Une demande spéciale? Trois petits chats!

Lire la suite