Échoués au lac Inle

P1000547_2

En arrivant en Birmanie, j’ai eu peur. J’ai revu l’Inde et ses influences puisqu’elle est toute proche, l’eau non potable, les routes de terre, les toilettes turques, un retour au voyage inconfortable, enrichissant mais inconfortable. Après un court séjour à Yangon, la plus grande ville du pays (en fait c’est pas mal la capitale, mais le gouvernement a décidé unilatéralement de la déposséder de son titre en 2005 pour fonder une nouvelle capitale 300 KM plus loin, en plein désert) nous avons rapidement mis le cap sur la nature. On s’est dit tant qu’à être inconfortables, on va passer en mode «camping».

***

Lire la suite

Advertisements

Haricots et hippies à Manali

Manali, alias la ville où je me suis fait craquer le cou, est une belle découverte par ailleurs. C’est un point de départ obligé à toute une panoplie de treks des environs, alors il y règne une ambiance «hippies en bottes de marche». Et comme tout bon village de hippies, l’odeur de pot n’est jamais bien loin… C’est comme à Amsterdam : ceux qui souhaitent s’allumer un petit joint dans les cafés ne se feront pas déranger (même si la police en profite parfois pour faire quelques petites arrestations, question d’arrondir les fins de mois).

Lire la suite

La Shimla des singes

À Shimla, tout est perché en altitude. À chaque coin de rue, t’as une vue de malade sur les montagnes environnantes, et quand tu lèves la tête, il y a un singe géant qui t’observe! C’est Hanoumân, le dieu hindou de la sagesse, qui veille sur la ville comme un grand protecteur. En plus, il a de la gueule, c’est un grand monument orange fluo d’à peu près 30 mètres de haut, un peu comme la grosse Orange Julep à Montréal, mais en sacré.

Lire la suite