Cousins-Germains-des-Prés

P1020911_2

Il est 6h30 du mat’. J’ai les yeux grands ouverts et sans café, depuis une bonne heure et demie. Je marche dans Paris. Paris froid et Paris gris. L’humidité se glisse sous ma peau, ce qui reste de l’hiver européen me gèle les os. Tout mon corps est sous le choc, traumatisé d’être si loin. Décalé. Mon bronzage se crispe, les coutures de ma camisole me griffent les épaules sous le poids de toutes ces couches de tissus empilées pour affronter le retour.

Lire la suite

Advertisements