Au revoir, Myanmar

La marée monte sur les restes de nos vingt-huit jours ici.

On est revenus sur les rives de la mer d’Andaman. Trois mois plus tard on se retrouve dans la même eau. On a posé l’ancre, et si jusqu’ici le gouvernement nous a imposé un rythme, ici c’est la nature qui impose le sien. On bouge plus, on se lève avec la lumière, on se couvre quand la nuit tombe et on mange quand on a faim.

Lire la suite

Advertisements