Ringardise à Kuala Lumpur

P1010366_2

Il y a des règles non écrites dans un voyage à long terme. Une bible du touriste qui a compris le tourisme. Une omerta internationale que tout le monde semble connaître peu importe sa nationalité, peu importe le pays visité.

Exemple, le mépris général que cultivent tous les backpackers pour l’ignoble Lonely Planet. Oh, comprenez-moi bien, tout le monde le consulte compulsivement dans chaque terminal international, dans les auberges de jeunesse ça s’échange les infos comme une gonorrhée galopante, mais officiellement, tout le monde méprise le Lonely Planet. Le phénomène classique de la cheap date : on ne s’affiche pas avec en public, mais dans l’intimité de sa chambre d’hôtel, à fait la job en sale.

Tripper sur une ville qui ressemble à la sienne n’est pas ce qu’il y a de plus hip non plus. Non, le touriste branché sort des sentiers battus, improvise son itinéraire et entretient des conversations profondes avec les locaux sur la politique et l’économie du pays. «Are you a tourist or a traveller?» m’a-t-on demandé, une fois, d’un ton new-age subtilement condescendant.

Je vous le dit, le jugement passif entre backpackers est partout. Un vieux con qui pensait m’apprendre des leçons de propreté quand je lui ai dit que j’étais tombée malade en Inde… Dude, tu me dis ça pendant qu’une pauvre petite asiatique t’enlève la crasse de sous les ongles d’orteils! Come on! 

À Kuala Lumpur on a fait l’outrage suprême à l’étiquette du cool : hop on hop off!!! Vous savez, ce concept ô combien ringard, l’autobus de deux étages qui sillonne les rues et régurgite des touristes à calottes à tous les coins de rues?? Hé oui, à KL (prononcer «Kay-Èll» avec si possible un t-shirt blanc et un coup de soleil), nous on y était dans ce bus. Deux bozos heureux, émerveillés de retrouver une grande cité, avec un tic nerveux au niveau de l’index droit qui martelait frénétiquement le bouton de la caméra.

Après quatre mois et demi de voyage en Asie, on a réalisé qu’on n’en a absolument rien à branler de l’étiquette du backpacker. On n’est peut-être pas si cools que Che Guevarra, si hipsters que Jack Kerouack, si illuminés qu’Ernest Hemingway, mais à Kuala Lumpur, en équilibre sur un banc d’autobus, la craque pleine de sueur entre deux toutounes en espadrilles, on s’est dit que la ride de hop on hop off à travers la ville… à fait la job en sale.

***

Kuala Lumpur

P1010390_2

Le centre-ville de Kuala Lumpur… Quel contraste avec la Birmanie!

*

P1010332_2*

P1010387_2

Les fameuses Petronas Towers… Et moi qui pensait être grande… 

*

P1010351_2

*

*

Le jardin botanique

P1010290_2

Cet endroit est magique. Un grand Central Park sur les stéroïdes, avec un jardin d’orchidées, une volière, un zoo, un planétarium et tout plein d’autres activités, en plein milieu de la ville…

*

P1010303_2

Vous voyez le petit point blanc au centre de la photo? C’est Serge qui en a profité pour faire un petit jogging…

*

P1010295_2

En leur demandant de prendre leur photo, je crois que j’ai fait la journée de ces mariés musulmans…

*

Le nouvel an chinois

IMG_3948_2

On a eu la chance d’être dans une capitale pour les célébrations du nouvel an chinois. Plein de couleurs, plein de pétards, des dragons et de l’encens partout. Quelle belle expérience!

*

IMG_3894_2

*

IMG_3892_2

*

IMG_3889_2

*

IMG_3989_2

*

P1010392_2*

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s