Quatre pirates sur un bateau

Et puis nous sommes quatre. Nous avons perdu quelques électrons libres en chemin, maintenant ne reste que le noyau dur. Rosie, Beni, Serge et Cri. Touristes le jour, pirates la nuit.

Et tout s’enchaîne, les jours, les villes, les hôtels, les bus, les paysages. On trace. On avance, toujours vers la prochaine expérience, à la découverte de ce pays fascinant, si loin de nos repères, tous rythmés par les 28 jours qui s’effritent et qui fondent tout doucement sous le soleil de Birmanie.

C’est au coin des rues À peu près et Pas tout à fait qu’a débuté une longue route qui allait nous mener jusqu’à Bagan, la magnifique Bagan, la plus belle ville de Birmanie, la star qui scintille sous les flashs des caméras et qui brille pour tout le pays.

Cette longue route, nous l’avons parcourue sans trop se poser de questions. De toute façon ici il n’y a pas souvent de réponse claire alors à quoi bon. On est tout simplement montés dans un pick-up, direction Pyin Oo Lwin, avec à peu près vingt autres birmans et une petite fille aux yeux de petite fille qui n’a jamais vu d’humain blanc d’Amérique. Cette petite fille, elle nous a fixés tout le trajet avec ses grands yeux brillants de curiosité, jusqu’à ce qu’un vieux dude nous dise de sortir, en langage des signes – on n’a aucune idée de où on est – et qu’un moine nous amène cueillir des fraises pendant qu’on déloade le pick-up. Pas mal pour une escale.

Et puis s’est enchaîné toute une ribambelle de transports, on a parcouru la Birmanie à pieds, en scooter, en bus, en train, à vélo, assis sur une cargaison de bouteilles d’eau, à moto et même tirés par des chevaux. Un rythme s’est installé, on bougeait sans arrêt, et en rentrant à Mandalay, on s’est couchés pour quatre heures, tous les quatre en brochette dans deux petits lits simples, avant de se relever et de reprendre la route vers un bateau, départ à 5h30. Arrivée prévue pour 6h00 PM? Vraiment?

Me semblait que ça semblait trop beau pour être vrai. Deux heures de route et puis stop. Le bateau a comme pogné dans la vase, la rivière étant trop basse pour passer, et durant trois heures, les soixante passagers ont assisté au spectacle de la pure Birmanie. Des pêcheurs qui essaient de soulever le bateau en mode levier… Un aspirateur maritime qui suce le fond… Une chaloupe à moteur qui scène autour, impuissante… Nous ne sommes pas arrivés à 18 heures ce jour-là. Ni à 19 heures. Nope, t’es en Birmanie tu t’en souviens? Alors tu sors ton sleeping bag et tu fermes ton clapet. Arrivée à 7h30 AM!!!!!! On a dormi à même le bois, sur le quai du bateau.

Une nuit de pirates.

***

Pwin Oo Lwin

Prononcer «pioline». Une petite ville peuplée de calèches, d’un grand jardin botanique et de cuisiniers qui font des nouilles Shan l’un des plats les plus savoureux de Birmanie.

P1000881_2

Beni, Rosie, Serge et Cri.

*

P1040823_2

*

P1040827_2

*

P1000892_2

Délicieuses nouilles shan. Encore un bol d’amour.

*

P1000947_2

La Myanmar Beer, en plus d’être très buvable, a cette promotion perpétuelle où l’on peut gagner des bières gratuites en regardant sous le bouchon. Ce qui rend bien évidemment la bière encore plus savoureuse!

*

P1000969_2

*

P1010022_2

*

Hispaw

Prononcer «sipo». Ici, on a enfilé le scooter à la découverte de petits villages shans, de rivières et de rizières, de champs et de montagnes.

P1040920_2

*

P1040881_2

Pause baignade dans une rivière…

*

P1010057_2

Des jeunes birmans avec le maquillage traditionnel sur la figure. C’est en fait un type de bois que l’on mélange à de l’eau pour obtenir une pâte blanchâtre. Chacun se l’applique en formant ses propres motifs, des fois c’est deux petits ronds sur les joues, des fois c’est autour des yeux, j’ai même vu un bout de nez, tout blanc.

*

P1040879_2

Araignée? Scorpion? Hmmm….

*

P1010068_2

*

P1010075_2

Fabrication des nouilles shan. Elles sont fait à partir de farine de riz, comme bien des nouilles d’Asie, mais celles-là sont faites de farine de riz gluant. On forme une grosse meule qu’on râpe ensuite comme du mozzarella…

*

P1010081_2

Les ouvre-bouteilles birmans

*

Sur la route…

P1010045_2

Qui aurait cru que des bouteilles d’eau pouvaient faire office de coussin d’autobus?

*

P1040940_2

*

P1040945_2

*

P1050178_2

Brochette de gens qui dorment…

*

P1050013_2

Ça, c’est le bateau qui a fini par être aussi notre chambre d’hôtel commune.

*

P1010107_2

*

Bagan

Tout ceux qui ont déjà entendu parler de la Birmanie reconnaîtront les silhouettes sacrées que nous avons eu le bonheur de contempler au lever du soleil, au coucher du soleil, et à toutes les heures de la journée. C’est l’esprit même de Bagan, trouver un endroit où se poser, et observer, paisiblement, la grandeur et la majesté des quelques milliers de temples qui sculptent le paysage.

P1010237_2

*

P1010204_2

*

P1010216_2

*

P1010226_2

*

P1010170_2

*

P1010161_2

*

Advertisements

2 commentaires sur “Quatre pirates sur un bateau

  1. Carmen dit :

    Mais! je le connais ce chapeau…!
    becs a vous deux!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s