Images du Rajastan.

Nous voilà au Rajastan, un état qu’il nous tardait de découvrir et qu’on avait gardé pour plus tard, après une immersion plus douce, un grand crochet par les villes du nord qui servait aussi à tempérer notre petite nature de touristes tout frais.

Ici, c’est l’Inde des mille et une nuits. Des grands palaces de maharajas, des villes fortifiées avec des portes où des pics d’un pied de long ont été installés pour éviter que les éléphants ne chargent, des trous dans les murs de roc laissés par les boulets d’une bataille médiévale. On marche dans les villes comme les citadins d’il y a mille ans, en écoutant les histoires des rajputs, de la fille du roi qui a dû avaler du poison parce qu’on l’avait promise à deux paons, des empires éteints et des autres conquis.

On se croirait dans Aladin! Le même look ambiant, des pantalons bouffants, des petits marchés de bananes sous les toiles tendues sommairement, des chameaux qui crachent, des singes qui pillent, des vendeurs de tissus, des sbires à turbans. Je pense que je vais acheter une lampe à l’huile, des fois où on gagnerait à la loterie…

Bikaner

À Bikaner, on a fait du chameau. La majorité des touristes gardent cette activité pour Jaisalmer, une autre ville du désert, mais on s’est dit qu’on éviterait les foules ici, et on a bien fait parce que la ville a par ailleurs pas mal moins à offrir que l’autre…

*

La caravane au repos

*

Un authentique camel toe!

*

Tête de con

*

*

Gazelle boit du lait de chameau (deux doigts!)… C’est crémeux, et là il était aromatisé alors c’était sucré aussi. Parait qu’en Australie ils ont inventé le «camelccinno»..

*

Ça, c’est le temple des rats. Et comme vous l’aurez deviné, ils sont sacrés! Ils se promènent librement partout dans le temple, sur nos pieds, entre nos jambes.. Une odeur infecte opprime l’air ambiant. Une expérience que je ne qualifierais pas d’agréable à proprement parler…

*

*

Gang! C’est Bar Open sur le lait!

*

Quelle chance! On a pogné le rat albinos!

*

Jaisalmer

Jaisalmer, la cité d’or. Toute la ville a la couleur de la pierre de sable, un doré riche, comme un hommage à l’empire qui a régné ici dans le temps des caravanes du désert et de la route de la soie.

*

Le temple de Jaisalmer est à ce jour encore habité, et les demeures nobles sont sculptées à même le roc.

*

*

Quand un couple se marie, on peint le dieu Ganesh avec la date du mariage à l’entrée de leur maison, pour veiller sur leur union et leur famille.

*

Un brun qui boit une blonde au sommet d’une ville dorée.

*

*

Jodhpur

Jodhpur, c’est la ville bleue. En plus de matcher avec le ciel, on dit que cette teinte est apaisante et repousse même les moustiques.

*

Le fort de Jodhpur est majestueux! Haut de plus de 30 mètres, ses murs fiers n’ont jamais succombé à l’ennemi. Dans le temps, les rois avaient souvent recours à des oracles pour décider de où et comment ériger ces énormes colosses. Ici, les sages ont exigé un sacrifice afin d’apaiser les dieux et de s’assurer un avenir prometteur. L’histoire raconte qu’un homme s’est librement porté volontaire pour se faire ENTERRER VIVANT dans ses fondations.

*

*

Voici le marché de Jodhpur. Sous cette porte, dans la porte en fait, on s’est claqué le meilleur lassi de notre voyage. Mmmm.. les lassis… C’est une sorte de yogourt aromatisé à la mangue, à la banane, à la rose ou au safran, plus épais, plus sucré, plus jouissif… On s’amusait à les comparer d’une ville à l’autre, mais maintenant, on a trouvé. Le meilleur lassi de l’Inde est à Jodhpur.

*

Le lassi en question. Vous voyez, ça c’est le genre de truc qui vaut un billet d’avion de 1500$. Ça se mange en souriant avec les yeux parce que ta bouche est trop occupée à capoter.

*

Udaipur

Udaipur, c’est surtout le plateau de tournage d’Octopussy, un vieux James Bond qui joue à tous les soirs, sur toutes les terrasses, dans toute la ville. Ringard à souhaits!

*

Gazelle est heureuse 2

*

*

Serge aide deux indiennes à décorer leur porche en vue de Diwali, la fête hindoue la plus importante de l’année. On m’a dit que c’est l’équivalent de Noël et du nouvel an en une soirée où toute la ville se refait une beauté. On repeint les rues, les édifices, on s’achète des nouveaux vêtements, c’est ce soir que ça se passe.

Et la nuit tombée, tout le monde fait péter des pétards et des feux d’artifices en mode mitraillette. Sans crier gare, n’importe où, et les touristes, tassez-vous! En se promenant dans les rues, on avait plus l’impression d’être en guerre que d’être en fête, mais bon.. C’est une question de perception!

*

Même les enfants peuvent joyeusement se faire éclater la tronche! C’est-tu juste nous ou il y a quelque chose qui cloche avec un packaging de pétards «Winnie l’ourson»??

*

Advertisements

9 commentaires sur “Images du Rajastan.

  1. Merci infiniment pour avoir immortalisé ce pied de chameau.
    Et je prends note pour les lassis :) xx

  2. alena dit :

    Bravo,quel plaisir de vous lire

  3. ti-guy dit :

    Quelles aventures!
    Quel voyage!
    Merci de le partager.
    G

  4. Beub dit :

    Faites un crochet à Zanzibar en Janvier!
    Nous y serons vers le 15.
    Un peu d’Afrique dans votre voyage!
    On se voit la-bas bande de fous!

  5. Jude dit :

    Ouiiiiiiiiiiiiii…..un pied de chameau!!!!! Au Pérou j’ai aussi pris plein de photos de pieds d’animaux (lama, alpaca, brebis et autres). Encore plus le fun….des fesses d’animaux…..rien de plus le fun que de comparer le plus gros cul ou le plus poilu….loloolo ok ok….oui j’ai besoin de thérapie!!!!!

  6. Francis dit :

    C’est complètement dingue, j’n’imaginais même pas que des citées pareilles puissent encore exister.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s